A)  Oudomxay (FR)

03/03/2018 – 07/03/2018

Quelques infos utiles pour traverser la frontière du Laos depuis Chiang Rai en Thaïlande:

Transport vers la frontière:

Depuis Chiang Rai,  nous avons pris un bus vers Chiang Khong (ce sont les seuls qui vous emmènent à la frontière depuis la station de bus, c’est assez bien indiqué). Ces bus démarrent toutes les heures, de 6h du matin jusqu’à 17h.  Comme nous n’étions pas les seuls touristes à vouloir faire la route pour aller au Laos, le chauffeur nous a emmené directement au poste frontière du pont de l’amitié (100 THB/pp – 2h de route), au lieu de nous déposer à la ville de Chiang Khong.

Arrivés à destination, vous êtes dirigés vers les postes de l’immigration thaï et vous recevez un simple tampon de sortie sur le passeport. Ensuite, vous n’avez pas d’autre choix que de prendre un ticket de bus (20 THB/pp) pour la navette qui traverse le pont (Apparemment, il y a aussi un prix de 25 THB/pp par sac, mais ils ne nous ont pas demandé de les payer).

Immigration Laos:

Requis pour l’obtention d’un visa pour les ressortissants belges (Une entrée valable 30 jours) :

  • 35 $/pp (= 1100 THB ou 290.000 kip)
  • 1 photo d’identité

(1€ = 40 THB = 10.000 LAK)

On pouvait payer dans les trois devises,  mais ils appliquent un taux différent :

35$ / 1400 THB / 350.000 LAK + des frais d’overtime de 10.000 LAK par personne parce qu’on passait la frontière après 16h…

On n’a donc pas eu d’autre choix que d’échanger des euros en dollars…  Heureusement, il y a des bureaux de change juste à côté, où ils appliquent un taux un peu moins pourri (100€ pour 115$ (normalement le taux du jour était de 100€ pour 122$)). On n’y a donc en définitive perdu que 3,5$ (environ 2,8€) par personne au lieu de 300 THB (7,7€).

Il y a aussi deux ATM avant d’obtenir les visas pour retirer des kips et c’est l’occasion de pouvoir le faire (même si les tuk-tuks prennent les THB).  La banque locale prend 20.000 LAK de frais par retrait en plus de la vôtre, et on ne peut retirer que 1.500.000 LAK maximum (environ 150€).

Transport de l’immigration vers la ville frontière de Huay Xay :

Arrivés au Laos, il n’y a pas de bus vers la ville,  uniquement des tuk-tuks qui demandent 100 THB/pp pour faire 6km jusqu’à notre guesthouse pour la nuit (ils prétendent qu’il y en a 15 et rigolent quand je leur montre la map…).  On a décidé de partir à pieds pour s’éloigner de ces arnaqueurs, mais 1km plus loin, un tuk-tuk s’est arrêté et on a négocié la course à 60 THB/pp (c’est mieux,  mais quand même encore deux fois le prix au km par rapport à la Thaïlande).

Les bus en direction d’Oudomxay ne partent que le matin, vous serez obligé de rester à Huay Xay pour la nuit.

Nous avons passé la nuit à Sor Borlingam Guesthouse (à 2km de la station de bus). Chambre très spacieuse avec sdb privative,  mais deux lits simples pour 85.000 kip la nuit.

 

Notre premier point d’intérêt au Laos: la ville d’Oudomxay, capitale de la province du même nom

Le lendemain, nous avons pris un bus vers Oudomxay à 9h30 du matin,  90.000 LAK/pp – 280km, environ 8h de trajet, à la station de bus de Huay Xay (repérée sur MAPS.ME).

Il ne faut pas confondre avec la station notée « Bokeo bus station » sur MAPS.ME, qui est d’ailleurs confondue avec celle de Huay Xay sur Google maps (mais les photos sur Google maps avec les horaires des bus sont correctes, c’est juste que la localisation ne l’est pas).

Au programme :

  • Phuthat Stupa / Phu That (temple) (gratuit)
  • Vat Santi Phab / Santipap (temple) (gratuit)
  • Cascade de Namkat (120.000 LAK/pp pour aller jusqu’à la cascade en tuk-tuk car c’est tenu par une société privée, le Namkat Yorla Pa resort. Il y a aussi des chambres 20$-400$/nuit + nombreuses activités). Comptez environ une demi-journée (1 heure pour y arriver depuis la ville, une heure pour payer et arriver à la cascade et 30 minutes sur place et ensuite le retour)
  • Cascade de 11km, située sur la route 13 au km 11, d’où le nom… (10.000 LAK/pp). Comptez environ 30 minutes de trajet depuis la ville et 10 minutes sur place (elle se trouve à 100m de la route)
  • Lac de Nam Hin (gratuit). Comptez environ une heure, incluant le trajet sur des routes pourries avec de la boue et des ornières et 15 minutes sur place. Un conseil, il vaut mieux faire le même chemin en sens inverse pour revenir en ville. Nous avons pris un raccourci et on s’est planté dans une ornière :p
  • Grotte de Chom Ong (15.000 LAK/pp d’entrée + guide obligatoire 50.000 LAK + parking 3000 LAK). Comptez une journée complète (2-3 heures de trajet pour y arriver, dont 30km sur des routes de terre et d’ornières boueuses, avec montées et descentes assez pentues). Il y a deux grottes en réalité, une sèche, la « dry cave » et l’autre, la « river cave » où vous descendez dans l’eau jusqu’aux genoux, voire plus si vous allez plus loin dans la grotte. Nous avons passé deux heures dans la « dry cave » – 1h aller et 1h retour, mais n’avons eu le temps que d’aller jeter un coup d’œil dans la « river cave ». Si l’envie vous tente, on vous conseille de prendre des chaussures prévues pour aller dans l’eau 😉

Nous avons passé notre séjour dans la guesthouse Saylomyen, avec petite salle de bain privative, bombonne d’eau pour faire du thé et petit déjeuner compris (un plat de nouilles qui vaut ici 15.000 LAK par personne) pour 85.000 LAK/jour (70.000 LAK si on ne passe pas par booking, mais avec les mêmes avantages).

Nous avons visité la ville et les deux temples à pied en un jour car elle est assez petite. Par contre, nous avons pris notre courage à deux mains et avons loué un scooter pour le reste :p Nous avons réussi à négocier le prix à 180.000 LAK pour deux jours au lieu de 200.000 LAK. Il n’y a pas de bêtes économies pas vrai ?

C’est assez facile de trouver du carburant (il y a des pompes partout et on fait le plein pour vous :p) et le prix est d’environ 10.000 LAK/l. Plutôt cher, mais avec un plein (20.000 LAK), on tient environ 150-200km selon la route, ce qui est suffisant pour faire les cascades et le lac le premier jour et puis la grotte un deuxième jour (il faut deux bonnes heures en scooter pour l’atteindre).

Première expérience en scooter de ma vie, voici mes impressions:

  • C’est plutôt facile à prendre en main, même pour quelqu’un qui n’aime pas le vélo
  • C’est un peu chaud de garder son équilibre, surtout à basse vitesse (mine de rien, ça a son poids)
  • Les ornières sont votre pire ennemi
  • Ça fait vraiment, mais vraiment mal au cul de rouler sur des chemins boueux, de campagne avec des ornières et nids de poule sur des dizaines de kilomètres
  • C’est épuisant car il faut rester attentif non stop, si vous ne voulez pas voler dans le décor :p
  • La sensation de liberté est géniale
  • Finalement, c’était quand même une bonne idée d’attendre un pays où on roule à droite pour essayer un scooter :p

 

Quelques photos de nos découvertes:

Les deux temples de la ville

IMG_6949
Les escaliers menant au temple Phu That et quelques photos
IMG_6953
Les usuels Nagas à l’entrée du temple

IMG_6956

IMG_6978

IMG_20180304_132527

IMG_7009
L’arbre en béton du temple de Vat Santi Phab, sensé représenter l’arbre de vie

Les différentes cascades

IMG_7089
Quelques photos sur la route menant au resort de Namkat Yorla Pa et la cascade de Namkat (à environ 20km de la ville)

IMG_7100

IMG_7111

IMG_7129

IMG_7151

IMG_7271
Conseil pour mon futur moi : Ralentir avant de traverser une route inondée, sinon tu seras bien mouillé !
IMG_7313
Rivière alimentée par la cascade
IMG_7330
Bengalow du resort Namkat Yorla Pa

IMG_7329

IMG_7346
Quelques photos du chemin entre le resort et la cascade (on ne peut pas le faire à pieds. Il faut prendre un tuk-tuk du resort, qui est compris dans le package

IMG_7348

IMG_7350

IMG_7353

IMG_7360

IMG_7383

IMG_7371

IMG_20180305_113548
Le dernier km pour atteindre la cascade se fait à pied, avec le conducteur du tuk-tuk. Le chemin à travers la forêt est très sympa et comporte des sentiers à travers les bois, des ponts de singe et des petites échelles en bambou)

IMG_20180305_115039

IMG_20180305_115612
Une bête sauvage prise dans les filets !
IMG_7429
Première vue de la cascade de Namkat
IMG_20180305_120106
Photo au pied de la cascade de Namkat
IMG_7489
La vue au retour

IMG_7526

IMG_7556
Cascade des 11km

Lac de Nam Hin

IMG_7529

IMG_7594

IMG_7543

IMG_7631

IMG_20180305_170219

 

Grotte de Chom Ong

IMG_20180306_142540
L’entrée de la « dry cave » et quelques photos de l’intérieur, jusqu’à 3-4km, 1h aller et 1h retour

IMG_20180306_124944

IMG_20180306_125053IMG_20180306_130552

IMG_20180306_130825

IMG_20180306_131525IMG_20180306_131809

IMG_20180306_133706
Formation calcaire issue d’une précipitation en eau sursaturée

IMG_20180306_133840

IMG_20180306_142829
L’entrée de la « river cave » et quelques photos de l’intérieur

IMG_20180306_143219

IMG_20180306_143224

IMG_20180306_143614_1

 

Quelques photos de nos « découvertes » culinaires (la nourriture ressemble fortement à celle de la Chine):

IMG_6908
Oeuf sur le plat, riz et viande hachée épicée
IMG_6909
Légumes à mettre dans les bols de nouilles (menthe, citrons, piments, salade, haricots, …)
IMG_20180305_080950
Soupe de nouilles à la tomate
IMG_6914
Dessert : Crêpe banane (chimique)-chocolat et pépites de sucres :p
IMG_20180303_190930
La fameuse crêpe dans son emballage qui rappelle notre enfance 😀

 

 

Nos premières impressions du Laos sont plutôt bonnes. Les gens sont vraiment gentils et souriants, comme la rumeur le laisse entendre. Il n’est pas rare de croiser des enfants et même des adultes avec le sourire aux lèvres et d’échanger un bonjour, ou « Sabaidee », comme on dit ici.

Par contre le niveau d’anglais est très bas, contrairement à la Thaïlande, l’Inde et le Népal. C’est d’ailleurs pourquoi beaucoup d’endroits possèdent deux ou trois orthographes (même des villes!). En fait, le Laos nous fait un peu penser à la Chine parfois (c’est d’ailleurs rempli de restaurants, entreprises et touristes chinois).

Ici la vie semble zen et calme. On a voulu s’y prendre à l’avance pour réserver nos tickets de bus pour notre prochaine destination (Nong Khiaw) deux jours plus tard et on nous a répondu : « Bah venez les acheter le jour même un peu avant, rien ne presse » 😀

Petit détail amusant, qui décrit assez bien jusqu’ici le style de vie. Nous avons vu un panneau juste après l’immigration qui compare les Vietnamiens, Laotiens et Cambodgiens:

  • Les Vietnamiens plantent le riz
  • Les Cambodgiens le regardent pousser :p
  • Les Laotiens l’entendent pousser 😀

 

Prochaine étape : En route pour la petite ville de Nong Khiaw, petite ville dans une région karstique du Laos.

Publicités

2 commentaires sur « A)  Oudomxay (FR) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s